Non classé

Le pissenlit blanc

J’ai soufflé dans le pissenlit blanc. Les petites graines blanches ce sont détachées et ont tournoyées dans une danse infinie. Autour de mon visage, de mes pommettes, de mes cheveux. Elles se sont cachées dans mes mèches noires. Comme si quelques flocons c’étaient échappés du ciel d’août, ces graines formes des peluches blanches dans ma chevelure. Et je crois que l’hiver est revenu. Car tu as frigorifié mon cœur. Il fait si chaud et tu es si froid. Je m’en souviens maintenant.
J’ai oublié avec l’été, que tu étais détestable. Et quand vient la neige, il ne reste plus aucune trace de ta douceur. Tu te perds lentement. Je ne sais pas où tu te caches sous toutes ces couches sédimentaires. Chaque roche est un peu plus solide, tu m’entraînes sans le vouloir. Je ne cherche plus trop à savoir si tu me souffles le feu ou la glace. Car le soleil du midi éclaire un petit monticule blanc. Je m’en souviens maintenant.
Et tu es le feu. Et tu es la glace. Tu oscilles entre deux extrêmes et je suis carbonisée et gelée à chacun de tes mots. Je cueille un autre pissenlit. A porté de nez, je ne sens aucune odeur particulière. Le pissenlit porte la renaissance qui vient avec le printemps et le duvet si fragile de la neige. Il est si facile de briser cette couverture, un souffle du vent, de ma bouche et tout s’éparpille dans l’herbe. Il ne sens pas comme la rose, il est indéfinissable. Ce n’est ni une vrai fleur, ni une racine. C’est juste un pissenlit blanc. Je m’en souviens maintenant.
Et quand je souffle dessus je fais le vœux de ne plus être si bête. De ne plus oublier tes extrêmes qui arrachent chacun de mes sourires. Car ce sera mon erreur jusqu’à le fin. De me dire qu’on change quelqu’un. Tu es le chaud et le froid mon pissenlit. Car tu ne sais pas ce que tu es toi même. Et tu laisses les autres te définir comme ils te voient. Hiver ou été, chacun à sa petite idée.
Je m’en souviens maintenant. J’ai soufflé dans le pissenlit blanc.

Parolesdestagiaires |
Justehumaine |
Paroles D'ados |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Pasdetitreformoment
| Blanche
| La vie d'un rêve