Non classé

Pleurer

Nous n’avons pas à rougir de nos larmes, elles sont une pluie sur la poussière de la terre qui recouvre nos cœurs endurcis.- C. Dickens

J’ai toujours rougis de mes larmes. Toujours sentie qu’elles s’écoulaient seules. J’aimerai dire que je suis quelqu’un qui sait parler d’elle-même, mais c’est faux. Je me sens dans une solitude terrible. C’est depuis toujours, je pense, que je pleure et que j’ai honte de pleurer. Pourtant ce n’est que de l’eau. Ce sont juste des perles qui gouttent de mes yeux et forment des flaques sur le sol. Les larmes c’est de la pluie d’yeux. Rien de plus. Et quand les nuages sont gonflés et gris, ce sont nos sentiments qui accaparent nos pensées et provoquent la chute de ces gouttes sur nos pommettes. À croire que c’est grave de ressentir. Pourtant ça ne l’est pas. Il n’y a rien de plus humain que de ressentir. Ne jamais pleurer ce serait étrange. Je me demande parfois pourquoi la société c’est construit sur un idéal humain qui oublie trop les sentiments. Surtout les négatifs. Alors que ce sont les plus importants. Je pense. On perd tant sans la tristesse. Dickens l’a tellement compris. Il faut du malheur pour faire le bonheur. Il faut pleurer pour se sentir mieux. Arrêter de tout retenir comme des imbéciles. Arrêter de se faire subir la vie. Se priver de sentiment c’est si compliqué. Les sanglots nous montrent la compassion, la gentillesse, la culpabilité, la remise en question, la colère, ils servent à extérioriser tellement de chose. Alors au lieu de frapper un mur ou de bouillonner de l’intérieur, je pense que le mieux c’est encore de pleurer.

C’est triste mais tout ce que je dis, je n’y arrive pas. J’essaie de me dire que ce n’est pas grave si je craque. Mais je ne suis plus vraiment d’accord avec moi-même sur ce point. Et l’application se révèle compliqué…

J’étais dans la voiture. Et elle parlait. Elle parlait de tout ça. Et moi j’avais envie de tout oublier. Parce que ma gorge s’est serré. Tout se dont j’avais envie c’était de pleurer. A ce moment là. Mais je ne l’ai pas fais. La conversation a continué.

Peut être que si j’avais pleuré ce serait différent maintenant.

11 jours avant.

Parolesdestagiaires |
Justehumaine |
Paroles D'ados |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Pasdetitreformoment
| Blanche
| La vie d'un rêve